Fille ou garçon ? Pourquoi nous avions décidé de garder la surprise…

Fille ou garçon ?

Je me rappelle lors de la baby shower de la meilleure amie de mon chéri, avoir dit qu’un jour si je tombais enceinte, j’aurais aimé garder la surprise du sexe. À ce moment là je n’étais pas du tout enceinte et ce n’était absolument pas prévu au programme.

La meilleure amie du chéri était outré que je puisse vouloir garder ça secret. C’était pour elle, quelque chose d’impensable, pour ne pas dire surréaliste. Je me rappelle m’être senti jugé.

Quand je lui ai demandé pourquoi cela était un problème pour elle,  j’ai eu droit à la réponse des vêtements et la décoration de la chambre.

Je lui ai répondu, que de toute manière, même si je me décidais à connaître le sexe, je refusais de repeindre les murs en bleu ou rose. Que je préférais les choses neutres et que je n’aimais pas les stéréotypes. Mais décidément, j’étais confronté à une fermeture d’esprit totale et j’ai bien compris que je passais un peu pour une allumée.

Ce n’était pas très grave. J’étais sur de moi.

Mais est-ce que le chéri allait être d’accord avec ça ?

Je ne me rappelle plus si je lui ai expliqué mon point de vue, mais en tout cas, lorsque les choses sont devenu concrète, je sais qu’il a adoré l’idée.

En revanche ne pas savoir le sexe du bébé peut vous amené à être confronté à des gens comme la meilleure amie du chéri, totalement réfractaire car ils aiment tout contrôler.

Dans notre entourage proche, mon père ne comprenait absolument pas notre décision. Il ne voyait pas l’intérêt de la surprise. Ma mère était frustré, d’autant plus qu’elle a déjà un petit fils et avait donc une petite préférence pour une fille, mais a totalement accepté notre décision et a été contente également de savoir que c’était un petit mec à la naissance.

Ma belle-mère souhaitait très fort que ce soit une fille. Elle n’a pas arrêté de me le rabâcher tout au long de ma grossesse, ce qui m’a fortement agacé pour ne pas dire horripilé et cela me faisait peur. Je ne voulais pas que mon enfant ‘si c’était un petit gars) puisse naître avec cette idée que sa grand-mère aurait préféré que ce soit une fille.

Mon beau-père quant à lui, était persuadé que nous savions le sexe mais que nous ne voulions pas le dévoiler.

Mes amis dans l’ensemble ont tous accepté sans rien dire, certains étaient un peu étonnés et nous demandait comment nous faisions pour ne pas être curieux. Ce que je peux comprendre.

Et il y a les gens autour, qui font des pronostics étranges en fonction de la taille de mon ventre et de sa forme. A mon bureau les paris étaient ouverts. Je rigolais un peu de cette situation et surtout ne croyait absolument pas à leur prédiction d’apprenti devin.

Alors pourquoi garder la surprise du sexe du bébé ?

Et bien, tout d’abord je n’avais AUCUNE préférence pour le sexe. Il est vrai qu’il était un peu plus difficile pour moi de me projeter avec un garçon mais tout simplement parce que j’ai été élevé par ma maman entouré de mes 3 sœurs et que je n’avais pas d’exemples masculin autour de moi. Mais le fait que l’enfant puisse être un garçon ne m’effrayait aucunement.

Ensuite, je peux comprendre que certains parents aient besoin de savoir pour se projeter, mais pour ma part ce n’était pas le cas. J’arrivais parfaitement à m’imaginer avec un enfant.

Et puis surtout, j’imaginais le bonheur que j’aurai ressenti en découvrant à la naissance le sexe. Le bonheur serait démultiplié et nous ferions connaissance exactement en même temps l’un avec l’autre.

C’est un peu comme rêver d’une chose que l’on veut depuis longtemps, très longtemps et qu’un jour, enfin… on nous l’offre réellement ! On l’admire sous tous les angles. On ressent une joie intense ! Et tout le monde finalement même ceux qui ne souhaitait pas savoir partage ce bonheur.

Et bien c’est ce que j’imaginais et c’est exactement ce qu’il s’est passé.

Quand je l’ai récupéré sur moi, je me rappelle juste l’avoir serrer, je me suis dit que je trouvais qu’il était magnifique ce bébé et c’est à ce moment là, une dizaine de secondes plus tard à peu près, que nous réalisions que nous n’avions même pas regardé. J’ai demandé à la sage femme, mais elle nous a laissé découvrir par nous même.  On a vite levé le drap avec son papa et on a crié « il a un zizi ! C’est un garçon« , et on a pleuré…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réponses sur “Fille ou garçon ? Pourquoi nous avions décidé de garder la surprise…”

  1. J’avoue être comme tous ces gens! Je serais trop curieuse pour ne pas savoir, j’aime pouvoir organiser, et ça m’a tellement aidé à me projeter de savoir le sexe pour notre première…même si le sexe en question, je m’en foutais complètement. En revanche, je respecte tout à fait les gens qui font votre choix – je comprends l’effet « surprise », et j’ai du mal à comprendre que les gens puissent faire des réfléxions négatives là dessus…C’est votre bébé, c’est votre choix. Point! C’est juste que je crois que je n’aurais jamais pu moi-même! trop curieuse!

    1. Haha je comprends tout à fait que l’on veuille savoir et qu’on en ait besoin pour se projeter ou créer un lien avec l’enfant, mais c’est cette fermeture d’esprit et les critiques négatives qui me dérangent. Comme tu dis, chacun fait comme il veut.

Laisser un commentaire